La Bohémienne endormie
Le 5 septembre 2016 | 0 commentaire(s)
img-book
ISBN : 9782918698388
Catégorie :

La Bohémienne endormie

« Nous sommes les deux plus grands peintres de notre temps, toi dans le genre égyptien et moi dans le genre moderne« . Ainsi s’adressait à Picasso celui que l’on qualifia de « primitif moderne« . De La Bohémienne endormie, chef-d’œuvre fascinant du Douanier Rousseau (1897, MoMa, New-York), Hubert Haddad tire son récit onirique qui restitue toute la magie […]

en savoir plus

10,00

"Nous sommes les deux plus grands peintres de notre temps, toi dans le genre égyptien et moi dans le genre moderne". Ainsi s'adressait à Picasso celui que l'on qualifia de "primitif moderne". De La Bohémienne endormie, chef-d'œuvre fascinant du Douanier Rousseau (1897, MoMa, New-York), Hubert Haddad tire son récit onirique qui restitue toute la magie d'une peinture à jamais ouverte sur l'infini. Veillée par la pleine lune - dans le faux jour intense d'un crépuscule étoilé -, la bohémienne, sous le masque nocturne de son visage en étrange gémellité avec la gueule du grand lion pacifique, semble rêver de la violence d'aimer ...

ISBN : 9782918698388
Editeur : invenit éditions
Date de publication : octobre 2012
Nombre de pages : 48 pages - broché - 13 x 21 cm

Auteur : Hubert HADDAD
1947
Né à Tunis en 1947, Hubert Abraham Haddad a suivi l’exil de ses parents quelques années plus tard, à Belleville, Ménilmontant puis dans les banlieues populaires. Il a connu les aléas de l’immigration entre un père marchand forain et une mère d’origine algérienne qui souffrait de troubles de l’identité, enfance évoquée dans son récit le Camp du bandit mauresque (Fayard, 2005). En prise directe avec la poésie contemporaine au sortir de l’adolescence, il fonde la revue Le Point d’être dans la mouvance du surréalisme, revue à laquelle collaboreront entre autres Stanislas Rodanski, Charles Duits, Robert Lebel, Michel Fardoulis-Lagrange, Isabelle Waldberg. Son premier recueil de poème le Charnier déductif paraît en 1967, son premier récit écrit à la même époque, Armelle ou l’éternel retour, ne paraîtra qu’en 1989. A partir d’Un rêve de glace (Albin Michel, 1974 ; Zulma, 2005), les romans et les recueils de nouvelles alternent sans discontinuer avec les essais sur l’art ou la littérature, les pièces de théâtre et les recueils de poèmes. Après une investigation des domaines du fantastique sous un jour halluciné, hyperréaliste, l’auteur de Perdus dans un profond sommeil(Albin Michel, 1986) et de L’Univers, roman dictionnaire (Zulma, 1999, 2009) investit tour à tour les territoires critiques de l’Histoire par le biais du mythe et de la légende – avec notamment Le Chevalier Alouette et La Double conversion d’al-Mostancir(tous deux publiés chez Fayard) – de la fantaisie onirique (La culture de l’hystérie n’est pas une spécialité horticole, Fayard, 2003), de l’investigation romanesque d’un mythe contemporain (La Condition magique, Grand Prix du roman de la SGDL, Zulma, 1998) ou de la plus brûlante actualité (Palestine, Zulma, 2007 – Prix des cinq continents de la Francophonie 2008 – Prix Renaudot Poche 2009).

Répondre