img-book
ISBN : 9782953053739
Catégorie :

Le Feu

L’idée de cet ouvrage est née d’une rencontre presque fortuite entre deux hommes. Un siècle les sépare, mais pourtant tout les rapproche. À François Boucq le trait ciselé, percutant. À Henri Barbusse les mots crus, justes, claquants de précision. Dans Le Feu, l’alliance de deux artistes soucieux de réalisme donne corps à l’horreur banalisée de […]

en savoir plus

20,00

L’idée de cet ouvrage est née d’une rencontre presque fortuite entre deux hommes. Un siècle les sépare, mais pourtant tout les rapproche. À François Boucq le trait ciselé, percutant. À Henri Barbusse les mots crus, justes, claquants de précision. Dans Le Feu, l’alliance de deux artistes soucieux de réalisme donne corps à l’horreur banalisée de cette  «Grande Guerre» qui ne devait pas durer. Respectant le texte de Barbusse, les dessins de Boucq montrent la guerre dans ses effroyables contraires, comme un voyage perpétuel entre élans de fraternité et destruction de la vie. Une sélection d’objets emblématiques de la vie quotidienne dans les tranchées (provenant de l'Historial de la Grande Guerre à Péronne) éclaire le destin tragique de ces hommes si proches de nous.

ISBN : 9782953053739
Editeur : invenit éditions
Date de publication : septembre 2009
Nombre de pages : 64 - relié - 24 x 32 cm

Auteur : François BOUCQ
1955
François Boucq est né le 28 novembre 1955 à Lille, où il vit toujours. Il connaît son premier succès en 1984 grâce à une compilation de récits courts d'abord publiés dans le journal (A Suivre) : Les Pionniers de l'Aventure humaine, récompensés par le Prix Bloody Mary à Angoulême, le Prix Spécial du Jury à Sierre et le Prix de la meilleure bande dessinée étrangère à Breda. De sa rencontre avec l'écrivain américain Jerome Charyn naîtra en 1986 La Femme du Magicien, également récompensé à Sierre et Prix du Meilleur Album au Festival d'Angoulême. De nouvelles récompenses suivront, notamment avec La Dérisoire effervescence des comprimés en 1991. Il entame alors une première collaboration avec Alexandro Jodorowsky qui donnera naissance à la trilogie Face de Lune. En 1996 paraîtra le premier volume de La Mort et Lao Tseu, une série dans laquelle la Mort, un squelette bon vivant, se pose des questions existentielles. En 1998, il devient membre de l'académie d'Angoulême et reçoit le prestigieux Grand Prix de la Ville pour l'ensemble de son œuvre. Quelques années plus tard, avec l'aide de Jodorowsky, il se lance dans le western et publie le premier tome de la série Bouncer, dont le sixième opus paraît cette année. Engagé, torturé, drôle et parfois léger, l'univers de François Boucq s'est à la fois nourri des mots des autres et de ses propres réflexions sur l'image et la mise en scène de l'écriture. Sa palette de talents est large et il a récemment signé scénographie et décors du Livre de la Jungle dans le cadre de Lille 3000. Sa rencontre avec Barbusse n'est alors plus du domaine de la contingence. Elle replace le dessinateur au centre de son histoire, celle de ce Nord traversé par les guerres, et légitime la force de l'image quand elle fait alliance avec les mots.

“Le Feu”

There are no reviews yet.