img-book
ISBN : 9782376800118
Catégories : ,

L’éternel présent – conte philosophique

Dans une ville désolée et fantomatique, ceinte par un vaste marécage et bordée par une mer à l’accès interdit, L’Éternel Présent fait le récit des aventures du jeune Têtu et de ses deux amis, Rouquin et Goupil, aux prises avec une société autocratique, secrète et psychotique. Guidés par leur perspicacité, les trois jeunes gens finiront […]

en savoir plus

20,00

Dans une ville désolée et fantomatique, ceinte par un vaste marécage et bordée par une mer à l’accès interdit, L’Éternel Présent fait le récit des aventures du jeune Têtu et de ses deux amis, Rouquin et Goupil, aux prises avec une société autocratique, secrète et psychotique. Guidés par leur perspicacité, les trois jeunes gens finiront par découvrir l’ineptie d’un pouvoir qui refuse de regarder son passé comme son avenir, en niant le temps qui passe. Entre l’expressionnisme de Léon Spilliaert et le réalisme magique de Paul Delvaux, deux des grandes influences de Raoul Servais, ce récit illustré de sa main rétablit la première version du scénario écrit pour le film Taxandria (1979). Avec ce conte dans la grande tradition des dystopies, le réalisateur de dessins animés à la renommée mondiale développe quelques-unes de ses obsessions personnelles et propose une réflexion profonde sur la liberté individuelle, la connaissance et l’autorité.

ISBN : 9782376800118
Editeur : invenit éditions
Date de publication : janvier 2018
Nombre de pages : 136 - broché - 17 x 22,5 cm

Auteur : Raoul SERVAIS
Raoul Servais est né le 1er mai 1928 à Ostende. Dès son premier âge, il est émerveillé par les films d’animation que son père, passionné du septième art, lui projette à l’aide d’un projecteur Pathé-Baby. Ainsi, dès l’âge de cinq ans, Raoul Servais est fasciné par les films burlesques de Charles Chaplin et les dessins animés de Pat Sullivan et Otto Messmer qui bouleversent l’ordre et les routines. Plus tard, travailleur acharné, il se caractérise par son entêtement et révèle son esprit non conformiste. Raoul Servais témoigne également d’un grand intérêt pour la nature et l’environnement. En 1945, il entreprend des expériences pratiques dans le domaine du cinéma d’animation à l’aide d’une caméra bricolée, confectionnée par son professeur d’Académie au moyen d’une boîte à cigares et de pièces de Meccano. Il continue ses essais jusqu’en 1951 et trouve le moyen d’économiser suffisamment pour acheter une caméra 8 mm. Quelques années plus tard, il acquiert une caméra 16 mm pour filmer la réalisation de Lumières du port, son premier dessin animé achevé. Il est ensuite nommé professeur à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Gand (KASK School of Arts). En 1961, il fonde la section animation auprès de cette même Académie, qu’il dirige jusqu’à sa retraite. Cette école de cinéma d’animation était la première école de film d’animation en Europe ! Il enseigne également à l’École Supérieure des Arts visuels de la Cambre à Bruxelles et crée le Centre d’Études du Film d’Animation à Gand (actuellement le Fonds Raoul Servais asbl). Il fut un temps responsable de l’enseignement du cinéma au Centre Tertiaire de Formation de Valenciennes. Raoul Servais, docteur honoris causa de l’Université de Gand, est membre d’honneur de l’Académie Royale des Sciences, Lettres et Beaux-Arts de Belgique, et préside l’ASIFA (Association Internationale du Film d’Animation) de 1985 à 1994. Il est également professeur invité au Columbia College de Chicago et au California Institute of Arts de Los Angeles. Après avoir obtenu le prix du jury à Cannes pour son film Opération X-70, Raoul Servais obtient la Palme d’or au Festival de Cannes 1979 pour son court métrage Harpya. Son film Papillons de nuit gagne le grand prix du Festival d’Annecy. En 1999, l’exposition Raoul Servais est inaugurée à Annecy. Elle fera le tour du monde : Osaka, Montréal, Valladolid, Gand, São Paulo, Paris, New York, etc. En 1982, Servais demande à François Schuiten de créer les décors pour son premier long métrage Taxandria. À ce jour, Raoul Servais a récolté plus de cinquante prix et distinctions. Il est lauréat du prix Hans Christian Andersen (Danemark) et du prix Achille van Acker (Bruges). Il a reçu l’Épi d’or couronnant sa carrière à Valladolid, le Norman McLaren Heritage Prize au Canada, le Dragon of Dragons Life Time Achievement Award à Cracovie, le Joseph Plateau Honorary Award  au Festival du film de Gand… L’œuvre tout entière de Raoul Servais est une excursion dans l’histoire de l’art du XXe siècle. Outre celles à Delvaux, on y trouve des références à Constant Permeke et René Magritte. Des critiques étrangers n’hésitent pas à citer Paul Klee, Pablo Picasso et Joan Miró. Raoul Servais n’est pas seulement réalisateur de films d’animation, il est également peintre/dessinateur/auteur de ses films et, depuis quelques années, auteur de romans.

“L’éternel présent – conte philosophique”

There are no reviews yet.