img-book
ISBN : 9782918698029
Catégorie :

Francis Tattegrain, La Ramasseuse d’épaves

La Ramasseuse d’épaves de Francis Tattegrain (1852-1915) compte parmi les peintures remarquables de l’école de la Côte d’Opale acquises par le Château-musée de Boulogne-sur-Mer. Jean Le Boël, poète et romancier, s’interroge sur cette jeune femme aux vêtements en lambeaux, qui porte sur son épaule les restes d’une embarcation chavirée et « traîne son univers entier […]

en savoir plus

8,00

La Ramasseuse d’épaves de Francis Tattegrain (1852-1915) compte parmi les peintures remarquables de l’école de la Côte d’Opale acquises par le Château-musée de Boulogne-sur-Mer. Jean Le Boël, poète et romancier, s’interroge sur cette jeune femme aux vêtements en lambeaux, qui porte sur son épaule les restes d'une embarcation chavirée et « traîne son univers entier avec elle ». Cette « Passante » boulonnaise, victime insoumise des infortunes sociales et économiques de la Belle époque, offre à l'auteur un parallèle émouvant avec les peuples migrants d'aujourd'hui.

ISBN : 9782918698029
Editeur : invenit éditions
Date de publication : mai 2010
Nombre de pages : 40 - broché - 14 x 21 cm

Auteur : Jean LE BOËL
1948
Né en 1948 à Boulogne-sur-Mer d’un père picard, instituteur, et d’une mère limousine, Jean Le Boël enseigne les lettres au lycée de Berck-sur-Mer depuis plus de trente ans. Il fonde en 1995 la revue Écrit(s) du Nord, désormais une des meilleures revues de poésie françaises, aujourd’hui déclinée en collection au sein des éditons Henry dont il est le directeur littéraire. Auprès de la Maison de la Poésie, de l’Association des éditeurs du Nord-Pas-de-Calais, comme lors d’ateliers d’écriture ou de rencontres poétiques, Jean Le Boël est engagé dans la défense de l’expression de l’écriture contemporaine dans le Nord. S’il varie les genres et s’adresse parfois au jeune public, son écriture est obstinément limpide, sereine. Ses poèmes ont accompagné plusieurs ouvrages du peintre Jacques Dourlent. Il a été récompensé par la Société des Gens de Lettres en 2009 pour son recueil de poésies Le paysage immobile, douces variations sur les bords de mer et nos paysages intérieurs.

“Francis Tattegrain, La Ramasseuse d’épaves”

There are no reviews yet.