Les Greniers de Babel
Le 5 septembre 2016 | 0 commentaire(s)
img-book
ISBN : 9782918698371
Catégorie :

Les Greniers de Babel

Qui mieux que Jean-Marie Blas de Roblès, Prix Médicis avec Là où les tigres sont chez eux, pouvait creuser en profondeur l’image mythique de la Tour de Babel, dont Pieter Bruegel a peint l’une des représentations les plus connues ? L’écrivain entre littéralement dans la toile et à la manière d’une Usbek ou d’un Gulliver, […]

en savoir plus

12,00

Qui mieux que Jean-Marie Blas de Roblès, Prix Médicis avec Là où les tigres sont chez eux, pouvait creuser en profondeur l'image mythique de la Tour de Babel, dont Pieter Bruegel a peint l'une des représentations les plus connues ? L'écrivain entre littéralement dans la toile et à la manière d'une Usbek ou d'un Gulliver, livre le journal de voyage d'un archéologue qui pénètre dans la Tour et gravit ses étages un à un. Au fil des galeries où foisonnent d'étranges épigraphes, il tente de comprendre le mystère de la confusion des langues, sans se douter qu'il n'affronte ainsi que son propre désarroi. Blas de Roblès nous offre ici une réjouissante métaphore de l'habitation du monde.

ISBN : 9782918698371
Editeur : invenit éditions
Date de publication : octobre 2012
Nombre de pages : 80 pages - broché - 13 x 21 cm

1954
Né en 1954 à Sidi-Bel-Abbès, puis ballotté en Camargue, à Rouen et dans les Vosges après le rapatriement des Français d’Algérie, Jean-Marie Blas de Roblès passe son adolescence dans le Var. Études de philosophie à la Sorbonne, d’histoire au Collège de France, régates au long cours en Méditerranée. En poste au Brésil comme enseignant et directeur de la Maison de la Culture Française à l’Université de Fortaleza, il reçoit le prix de la nouvelle de l’Académie Française pour son recueil La Mémoire de riz (1982). Transfert en Chine Populaire : premiers cours sur Sartre et Roland Barthes jamais donnés à l’Université de Tien-Tsin (Tianjin), à la fin de la Révolution culturelle ; La Mémoire de riz est traduite en chinois et en tchèque. Parution de L’Impudeur des choses, son premier roman (1987). Après un séjour au Tibet, il rejoint sa nouvelle affectation à l’Université de Palerme en empruntant le Transsibérien. Un deuxième roman, Le Rituel des dunes, paraît en 1989. C’est à Taïwan (Alliance Française de Taipei) qu’il commence son troisième roman, Là où les tigres sont chez eux (Prix Médicis 2008), et abandonne l’enseignement pour se dédier à l’écriture. Voyageur, archéologue de terrain en Libye, il dirige actuellement la collection Archéologies qu’il a créée chez Edisud et où il a publié plusieurs ouvrages de vulgarisation. À partir de 1990 publication d’essais ou de textes poétiques en revues – notamment dans Le Mâche-Laurier (2006) –, et de Méduse en son miroir (2008) chez Mare Nostrum.  

Répondre