Henri Matisse, Étude pour saint Dominique
Le 12 juillet 2016 | 0 commentaire(s)
img-book
ISBN : 9782918698210
Catégorie :

Henri Matisse, Étude pour saint Dominique

Effacement : c’est ainsi que Dominique Sampiero titre cette lecture libre de l’Étude pour saint Dominique (1950-51, musée départemental Matisse, Le Cateau-Cambrésis) que Matisse réalisa pour la Chapelle du Rosaire à Vence. L’art de Matisse y atteint une épuration ultime. Le texte de Dominique Sampiero a la puissance du recueillement, impression « poïétique » sur l’immatérialité de […]

en savoir plus

9,00

Effacement : c’est ainsi que Dominique Sampiero titre cette lecture libre de l’Étude pour saint Dominique (1950-51, musée départemental Matisse, Le Cateau-Cambrésis) que Matisse réalisa pour la Chapelle du Rosaire à Vence. L’art de Matisse y atteint une épuration ultime. Le texte de Dominique Sampiero a la puissance du recueillement, impression « poïétique » sur l’immatérialité de la création, ce temps contemplatif où l’absence et le vide donnent corps à un dépouillement ultime, une nouvelle naissance, à l’image de ce visage simple et puissant.

ISBN : 9782918698210
Editeur : invenit éditions
Date de publication : novembre 2011
Nombre de pages : 40 pages - broché - 14 x 21 cm

Écrivain et poète, fils de cheminot, Dominique Sampiero est né en 1954 dans la ville du Quesnoy, près de Valenciennes. Instituteur et directeur d’école maternelle, il se consacre désormais exclusivement à l’écriture et cela inclut, en plus de la création qu’il n’envisage que comme nécessaire et laborieuse, l’animation d’ateliers et sa participation active à la promotion de la poésie. En 1992, il reçoit le prix Max-Pol Fouchet pour son recueil de poésies La Vie pauvre. Il a reçu en 2003 le Prix du roman populiste, décerné avant lui à Marcel Aymé, Jules Romains ou Jean-Paul Sartre, pour Le Rebutant. Il a écrit avec Tiffany Tavernier le scénario de Ça commence aujourd’hui (1998) et de Holy Lola (2004), tous deux réalisés par Bertrand Tavernier. Il a beaucoup écrit sur une certaine culture, humaine et populaire, dans son pays du Nord, et sur notre rapport, lyrique et tragique, au monde qui nous entoure. L’attrait de Dominique Sampiero pour la peinture et l’image se traduit dans nombreux de ses textes : Femme buvant dans une cour est une méditation poétique inspirée par les œuvres du peintre hollandais Pieter de Hooch (XVIIe siècle) , tandis que les derniers jours de Matisse et son tendre attachement à celle qui fut sa collaboratrice pendant 20 ans, était déjà au cœur de L’Odalisque.

Répondre